En 2017 après quatre années d’expérimentation d’un Fablab en milieu scolaire et après une monté en puissance progressive du tiers-lieu. J’ai cherché un moyen de renforcer la communauté autour de Fabulis en travaillant sur des points qui me semblent incontournable :

  • La documentation des projets réalisés dans le Fablab,

  • La mise en réseau des apprenants qui fréquentes le lieu,

  • La valorisation et la reconnaissance des apprentissages formelle et informelle des apprenants qui fréquentent le tiers-lieu,

Des le début de l’aventure en 2014, j’ai mis l’accent sur le fait que la valeur ajouté de fabulis ne sont pas les machines de fabrications numériques et autres outils numériques mais clairement les personnes qui les utilises et leurs usages. Il m’a fallu un long pèlerinage de 4 ans pour tomber sur deux personnes qui mon fais découvrir les Open-Badge, Phillipe Petitqueux et Serge Ravet.

Je vais vous décrire si-dessous mes premier test avec les “Open-badge” qui dans cette première phase ne représente que la partie visible de l’iceberg que sont les Open-badge.

1F636628-0BF4-0ADE-9230A347BBCA2B90.png

Mon expérimentation a était mené avec le standard ouvert mis en place par la fondation Mozilla et dans une interface de gestion des Badges et des apprenants fermé qui est Badgelist.

Pourquoi, j’ai utilisé cette outils ?

  • Par manque de moyens financiers. Seulement 25$ pour gérer un maximum de 100 utilisateurs.

  • La volonté de tester dans une premières phase le potentiel des open-badges dans un environement restreint au seul usagés du tiers-lieux.

Capture d’écran 2019-04-17 à 16.22.33.png

Création des Open-Badges

La création des Open-badges ce fais facilement, vous pouvez vous aider de deux outils indispensables :

- Les Canevas d’aide a la création de Serge Ravet.

- Un site pour réaliser rapidement le graphisme.

Cette étape de création est importante en dehors de la charte graphisme que je standardiserais plus dans met nouvelles expérimentation, la réflexion sur la typologie des badges est essentielle afin de refléter au mieux le parcourt d’apprentissage des usagée du Tiers-lieux.

Les Badges que j’ai créé sont essentiellement des badges de Capacité (Connaissances et Compétences) et des Badges de Réussite (taches ou cours réussi).

Capture d’écran 2019-04-20 à 09.55.15.png

Un exemple des Open-badges

L’apprenant a accès au catalogue de badges et choisi un ou plusieurs badges qu’ils désire obtenir suivant le parcours d’apprentissage qu’il désire mettre en place pour les besoins de sont projet a réaliser dans le Fablab.

Il a un bref aperçu de l’outil abordé et des consignes. Il voit que 14 personnes sont entrain de passer le badges, que 13 autres on obtenu le badges et 2 apprenants on soumis leur évidences en vue de l’obtention du Badge.

En réalisant les parcours de badges, j’ai voulus rendre les personnes un maximum autonome dans leurs apprentissages. J’ai souhaité qu’ils puissent ce lancer a n’importe quelle moment de la journée sur un parcours sans obligatoirement qu’il est besoins de la présence physique d’un pairs ou mentor pour les accompagner. J’ai donc réalisé des tutoriels vidéos pour tous les badges de découvertes. Ainsi les apprenants peuvent commencer leur parcourt d’apprentissage quand ils veulent et ou il

( j’ai catégoriser les badges par niveau 1, 2, 3 et Master. Je pense avoir était maladroit et a refaire je changerais par des noms comme explorateur, architecte…)

Capture d’écran 2019-04-20 à 09.57.36.png

Information dans l’Open-Badge









Dans un premiers temps, j’ai du expliquer et défendre le fait que des élèves en situations de handicap (TFC) peuvent maitriser l’usage des outils numérique aussi bien que n’importe quelle autre personnes. Et franchement, j’ai eu de belle réflexion de la part de certain collègue :

Tu veux qu’il faces quoi t’es handicapé avec un imprimante 3D ?

C’est même collègue non clairement pas apprécié quand c’est même élèves on par exemple réalisé le Sapin de Noël pour le hall d’entrée du ministère de l’économie et de finance.