" l'inclusion inversée"

Depuis la rentrée scolaire 2014, le lycée Henri Nominé propose une nouvelle section ULIS Pro (Unité Localisée pour l'Inclusion Scolaire).

Le dispositif permet à des jeunes lycéens présentant des besoins éducatifs particuliers en liaison avec une situation de handicap, d'être accueillis en lycée professionel.

FABULIS est au coeur de cette toute nouvelle section. Le Fablab est destiné aux élèves de l'ULIS pro pour qu'ils puissent développer des projets Artistiques, Scientifiques et en relation avec les nouvelles technologies.

FABULIS est aussi ouvert à toute les personnes fréquentant le lycée Henri Nominé ( élèves, enseignants, personnel administratif et technique).

Les élèves de BTS, BAC Pro, CAP et 3DP sont amenés à travailler dans le même espace que les élèves de l'ULIS Pro. Ainsi ce ne sont pas les élèves en situation de handicap qui sont inclus, mais les autres personnes qui s'intègrent naturellement à ce nouveau dispositif "l'inclusion inversée". 

 

 

Pédagogie

L’apprentissage basé sur des projets et l'apprentissage actif prennent leur source aux États-Unis au début du XXe siècle, quand Dewey lance la méthode « learning by doing » Son école-laboratoire propose des activités concrètes qui visent à répondre à notre désir d’apprendre. Il croit que l’éducation doit être pragmatique, aider les apprenants à réfléchir et à s’adapter à leur environnement, à partir de leurs intérêts et qu’elle doit développer leur autonomie. Il veut modifier l’approche traditionnelle de l’enseignement en mettant l’expérience au centre du processus d’apprentissage. Des méthodes pédagogiques actives comprennent l’apprentissage par projet, la résolution de problèmes, des études de cas et l’apprentissage basé sur la conception.

Nous pouvons situer FABULIS à la confluence de l’apprentissage par projet et de l’apprentissage basé sur la conception, en fonction des apprenants participant et du type d’activités mises en œuvre.

FABULIS devra respecter pleinement le processus du projet tel que défini par Perrenoud. 


C’est une entreprise collective gérée par le groupe-classe...; Il s’oriente vers une production concrète (au sens large); Il induit un ensemble de tâches dans lesquelles tous les élèves peuvent s’impliquer et jouer un role actif, qui peut varier en fonction de leurs moyens et intérêts; Il suscite l’apprentissage de savoirs et de savoir-faire de gestion de projet (décider, planifier, coordonner, etc.); Il favorise en même temps des apprentissages identifiables (au moins après-coup) figurant au programme d’une ou plusieurs disciplines.
— Philippe Perrenoud

Dans l’apprentissage basé sur la conception, les objectifs d’apprentissage sont concentrés sur la réalisation d’un objet et non sur la résolution d’un problème en vue de parvenir à une production finale. L’apprentissage se fait à travers la conception et la fabrication d’un produit. Elle implique des essais et des erreurs. L’utilisateur apprend à travailler avec les autres (suivant les principes DIWO – Do It With Others). Ils partagent l’utilisation du laboratoire avec d’autres apprenants.

le faire et l’apprendre sont inextricables.